La Castagniccia est une région qui a gardé sa forte personnalité avec ses innombrables montagnes tapissées de châtaigneraies et parsemées de multiples hameaux au profil de forteresses édifiées pour lutter contre les invasions barbaresques. Le châtaignier, bien que présent dès le Néolithique, s'est développé sous l'impulsion de la république de Gênes qui favorisa les grandes plantations à partir du quinzième siècle, jusqu'à sa pleine exploitation au 18ème et 19ème siècle. Cet arbre majestueux, aussi appelé : l'arbre à pain, atteint facilement une vingtaine de mètres de hauteur et son tronc vigoureux, revêtu d'une écorce grise et fendillée, dépasse souvent les deux mètres de diamètre. Ses branches, largement étagées, procurent une ombre appréciée en été que vous apprécierez au camping. Il faut attendre au moins 15 ans pour obtenir une récolte, malheureusement amenuisée aujourd'hui par la présence de l'insecte nuisible le "cinyps" qui pont ses larves dans les futurs rameaux, créant des inflammations appelées "gales" fragilisant l'arbre et empêchant la floraison. On distingue en Corse, plusieurs catégories de châtaignes : la "Tricciuta" qui se ramasse en bouquets de bogues ; la "Pitrina" de forme plate et la "Villana", rustique destinée à la consommation animale. Les deux premières fournissent la farine la plus appréciée. Les châtaignes fraîches se dégustent rôties ou bien cuites à gros bouillons dans de l'eau salée avec un bouquet de fenouil. Parmi les préparations où entre la farine de châtaigne : la "pulenta" et les "brilluli" sont les meilleures et la fameuse bière "Pietra".

Les reliefs impressionnants que l'on retrouve en Castagniccia sont composés par le mont San Pedrone qui domine par ses 1767 mètres face au mont Sant Angelo avec ses 1100 mètres. Empruntez les chemins à partir du camping pour la journée.

 

Pour votre confort, il est fortement conseillé de se munir de bonnes chaussures de marche, pantacourts et chaussettes hautes. Le sentier "tra paesoli et muntagne" est bien entretenu et vous permet d'atteindre le mont Castellare, soit en partant du camping, soit à partir de Campile. Passage aux hameaux de Vergagliese, Antibia et Costa. Le chemin de randonnée pour le mont Sant Angelo est par contre plus technique et moins aisé. Comptez 4 heures pour atteindre le sommet et profiter du panorama qui dévoile les îles toscanes, les côtes italiennes, la plaine orientale, le cap corse et bastia. 

               

 

 

 

< Retour au Blog Publié le 26/01/2018 dans catégorie : camping corse